Bienvenue
Trouvez une agence MEP proche de chez vous
Indiquez votre ville et appuyez sur entrée pour lancer la recherche
Bienvenue
Votre recherche
Appuyez sur entrée pour lancer la recherche
106 658 étudiants ont choisi la MEP pour leur Securite sociale. Et vous ?
Adhérez en ligne
Contacts MEP

Prévention santé - Sida et sexualité

A chaque situation, à chacun de vos besoins la MEP vous accompagne !
En surfant sur nos pages, vous découvrirez les solutions et les avantages que la MEP réserve aux étudiants depuis 40 ans.


Prévention santé - Sida et sexualité

Votre question concerne :

Vivre avec le sida

Peut-on voyager à l'étranger si nous avons le sida ? 
Si vous souhaitez voyager en Europe, aucun souci.
Si vous souhaitez voyager dans d'autres pays, il vaut mieux se renseigner avant de partir car certains pays restreignent l'accès à leur territoire quand on est séropositif.
Cela concerne surtout les demandes de migrations ou de long séjour. Il est assez rare que pour un court séjour cette question soit posée.
Vous trouverez plus d'informations sur voyage à l'étranger avec le SIDA

Est-ce qu'en 2015 on peut vivre normalement en ayant le sida ? 
En 2015, on peut vivre normalement en étant porteur du VIH. A la nuance près qu'on est porteur d'une infection chronique, qui dure dans le temps car à vie, et que cela suppose un suivi médical et un traitement à vie donc. Mais les traitements sont aujourd'hui plus faciles à prendre, mieux tolérés, et les bénéfices à long terme important et les idées reçues et discriminations que connaissent les personnes vivant avec le VIH continuent d'exister, tant sur le plan relationnel (famille, entourage, amis, partenaire sexuel, partenaire amoureux) que social ou économique (travail par exemple).

Est-ce que physiquement nous paraissons malades quand nous avons le sida ? 
Il n'y a aucun signe clinique spécifique qui puisse laisser penser qu'on est porteur du VIH, le virus qui provoque le sida.
Seul un test de dépistage permet de le savoir.

Est-ce que si j'apprends que j'ai le sida, cela annonce : Hôpital tous les jours/semaines/mois? Est-ce que cela se voit physiquement ? Est-ce que cela annonce forcément un décès imminent ou une sorte de délai ? 
Apprendre qu'on est porteur du virus VIH, le virus qui provoque le sida, cela signifie, oui, qu'on va devoir ou pouvoir rentrer dans une prise en charge médicale. Cette prise en charge suppose des rendez-vous réguliers avec le médecin qui vous suit, à l'hôpital ou en ville. Elle sera plus prononcée au départ peut-être mais un suivi (une fois ou deux par an) s'installera par la suite.
Cela ne se voit pas qu'on est porteur du VIH, seul un dépistage par prise de sang (ou autre technique de prélèvement capillaire tel que le TROD ou l'autotest) permet de le savoir. Il n'y a pas de signes cliniques spécifiques d'une infection par le VIH.
Savoir qu'on est porteur du VIH ne signifie pas qu'on va mourir demain, ou après-demain. On peut vivre 20 ans, 30 ans, ou même plus avec le VIH, à la seule différence qu'on est porteur d'une infection chronique, qui nécessite des soins et un traitement en continu. et les traitements actuels permettent même de ne quasi plus être contaminant pour son/sa/ses partenaire(s).

Combien de temps nous reste-t-il à vivre une fois que nous savons qu’avons le sida ? 
Vous pouvez vivre encore très longtemps une fois que vous savez que vous êtes porteur du virus VIH, le virus qui provoque le sida.
Car si vous êtes diagnostiqué séropositif, donc porteur du VIH, vous pouvez démarrer une prise en charge médicale et un traitement qui réduira la capacité du virus à se développer dans l'organisme et réduira sa capacité à affaiblir le système de défense de l'organisme contre les microbes, qu'on appelle aussi le système immunitaire.
Ce gain sera d'autant plus important qu'on est diagnostiqué tôt après une contamination. D’où l'importance de connaitre son statut sérologique et de faire un test de dépistage régulièrement, surtout si on pense avoir pris un ou des risques.

Quels sont les conseils les plus pertinents à apporter à un ami porteur du Sida? 
Votre question est très intéressante, et je vous en remercie. Elle est en même temps vaste et large, et ma réponse risque de vous paraître insatisfaisante car il y a tant de portes différentes à ouvrir à partir de là.
- y a-t-il une demande derrière le fait qu'il vous en ait parlé? Si oui, laquelle : une demande d'écoute, de soutien, d'accompagnement, de conseil?
- depuis quand le sait-il? Comment le vit-il? A-t-il démarré une prise en charge médicale? Est-il sous traitement?
- vous sentez-vous, vous, en capacité de répondre à cette demande? Comment avez-vous réagit lorsque cette personne vous en a parlé? Pensez-vous avoir toutes les informations ou aptitudes pour répondre à sa demande ou ses questions? Quels sont les freins ou qu'est-ce qui pourrait vous gêner ou vous déstabiliser vis-à-vis de lui?

Je trouve qu'on dédramatise le sida aujourd'hui ? Pourquoi ? 
Vous trouvez qu'on dédramatise trop le sida aujourd'hui? Que cela ne fait plus (assez) peur?
Oui, on vit mieux aujourd'hui quand on est séropositif (porteur du virus VIH), les traitements actuels permettent d'avoir une qualité de vie meilleure (traitements mieux tolérés, moins de comprimés à prendre chaque jour... voir peu de risque de transmettre le virus à son/sa/ses partenaires si on est sous traitement et en charge virale indétectable), d'avoir des projets à long terme, d'avoir un enfant... MAIS... dire qu'on est séropositif reste difficile à dire (à son entourage, sa famille, son compagnon ou sa compagne, ses amis, voir des collègues de travail), les discriminations vécues par les personnes atteintes par le VIH restent nombreuses (dans l'entourage ou la famille, dans le milieu du travail, même dans le milieu de soins...), des effets secondaires aux traitements existent encore...
Donc entre espoir et l'envers du décor, pas toujours rose, que choisit-on de voir? un seul? les deux? C’est tout l'enjeu de votre question qui, je l'espère, aura trouvé des éléments de compréhension permettant de mieux saisir les enjeux et difficultés aujourd'hui quand on parle de VIH et de Sida.

Si on apprend qu'on a le sida doit-on en informer forcément notre entourage ?
Rien n’oblige à parler de sa séropositivité.
Parler de sa séropositivité avec une autre personne peut être un besoin, une envie de partager ses inquiétudes ou ses angoisses, ou juste une façon d’être soi tout simplement, sans devoir cacher sa séropositivité.
Alors à qui le dire ?! A ses amis ? A tous ? Juste à quelques-uns ? Un qu’on aura spécialement choisi ? Faut-il en parler juste dans son couple ? Ou seulement à son frère ?
Les personnes séropositives évoquent des réactions parfois surprenantes de l’entourage : du soutien, de la pitié, du rejet, de la peur. Toutes les réactions sont possibles.
Autant prendre le temps de choisir son interlocuteur, de comprendre pourquoi on a envie de le dire à celui-ci et pas à tel autre.
Si on n’ose pas en parler dans son entourage, il est possible de se tourner vers des professionnels ou des associations qui pourront être les premiers à entendre vos questions ou vos inquiétudes.

Est-ce que être atteint du VIH est considéré comme un handicap légalement au niveau du travail ? 
Non, être atteint du VIH n'est pas considéré comme un handicap légalement au niveau du travail.
Vivre avec le VIH aujourd'hui, et encore plus quand on est sous traitement et qu'on le supporte bien, permet donc de continuer à travailler normalement.
La qualité de travailleur handicapé est attribuée aux personnes dont les possibilités d’obtenir ou de conserver un emploi sont réduites du fait de l’insuffisance ou de la diminution de leurs capacités physiques (ou mentales).

Doit-on informer son employeur si nous sommes atteints du VIH ? 
D’un point de vue purement juridique, l'infection par le virus VIH, et plus généralement l’état de santé, fait partie de la vie privée, protégée par l’article 9 du Code civil.
Ce qui signifie qu’une personne est en droit de garder son état de santé secret si elle le souhaite, même face à un médecin du travail.
Il existe deux cas seulement pour lesquels une personne est tenue de révéler son état de santé :
- le médecin conseil de la Sécurité sociale ;
- le médecin conseil d’une assurance.

Y-a-t-il des corps de métier interdits quand on est séropositif (médecin, prof ?!...) 
Légalement, un seul, celui de pilote de ligne. Mais, dans les faits, une multitude d'autres activités sont très souvent barrées pour des motifs à la limite de la légalité.
Donc les métiers que vous citez ne sont pas concernés.

Bonjour, y a-t-il différents degrés du Sida dont certains sont guérissables et d'autres non ? 
Non, il n'y a pas différents degrés du sida, dont certains seraient guérissables et d'autres non.
Quand on est porteur du virus VIH, donc quand on est séropositif, ce virus peut se développer et faire des dégâts pouvant amener à un stade de l'infection qu'on appelle le sida.
La prise d'un traitement antirétroviral (en général, aujourd'hui, c'est une trithérapie) permet juste de ralentir la progression du virus. Mais ce traitement ne permet pas d'en guérir.
Quand on est porteur du virus VIH, on l'est à vie.

 J'ai peur de faire le test du VIH, est-ce normal ?
il est tout à fait compréhensible d'avoir peur de faire le test du VIH parce qu'on a peur des aiguilles déjà, mais aussi et surtout parce qu'on a peur du résultat. Cette peur peut s'expliquer par des comportements qu'on a pu avoir et qui pouvaient être à risque de transmission du virus VIH ou s'expliquer par des interrogations ou doutes qu'on peut avoir par rapport à ses pratiques, par rapport à ce qu'on a fait avec telle ou telle personne.

Retour à la FAQ